LA PECHE

         

La pêche au carrelet était principalement pratiquée entre l'écluse du Chatelier à La Hisse et le moulin de Rochefort. Les privilégiés disposaient d'un bateau pour pratiquer cette pêche permettant d'améliorer l'ordinaire des riverains. Ils se déplacaient à la godille, pêchant surtout la nuit sur les fonds vaseux. Certains en faisaient un métier et pêchaient en famille : l'un sur le bateau-carrelet, l'autre sur un doris cherchant le banc de poissons, tentant de le rabattre sur le premier en claquant les rames sur la surface de l'eau. Ils allaient ensuite dès le petit matin, de maison en maison, pour vendre les poissons qu'ils avaient ainsi récoltés.

Le poisson d'eau douce était pêché entre la plaine de Taden, en amont de La Vicomté, et l'écluse de La Hisse en Saint-Samson.

Lyvet et Le Chatelier (qui possédait un petit quai) abritaient l'essentiel de ces pêcheurs.

Le gros des prises était constitué d'anguilles remontant l'estuaire.

Les autres prises étaient essentiellement réalisées en aval de Lyvet, surtout aux alentours du pont de Lessard. C'est également à ces endroits que l'on trouvait généralement ceux qui pêchaient de la rive, leurs filets fixés à la pointe d'un mât qui, fiché en terre, leur permettait de monter et descendre leurs lourds carrelets. Ceux-ci, dotés d'une armature en bois de châtaignier, faisaient généralement 3 mètres de côté.

pêcheurs et pont de Lessard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En ce qui concerne la pêche "classique" :

Il existe 83 espèces de poissons en France , d'après "Les poissons d'eau douce des rivières de France"

En fait, une soixantaine seulement sont fréquentes. Certaines espèces n'ont aucun intérêt pour la pêche du fait de leur rareté ou de leur taille. 

Il existe différents mode de pêche :

La pêche au coup des poissons blancs (ou blanchaille), essentiellement des Cyprinidés, comme :
le gardon , le rotengle , la brème ,la tanche ,l' ablette , le goujon ,la carpe  

La pêche de la carpe, lorsqu'on parle de poissons de plusieurs kilo.

La pêche des carnassiers qui désignent le brochet , la perche , le sandre , l' anguille , le silure et le black-bass

La pêche des salmonidés, dont les principaux représentants sont la truite , l'ombre et le saumon

Poissons blancs (blanchaille) : on regroupe sous cette appellation la famille des Cyprinidés et quelques poissons que l'on prend régulièrement comme la perche. Il ne s'agit pas d'une classification scientifique mais d'un regroupement des poissons qui se pêche généralement au coup comme la brème, le gardon, le rotengle, le goujon, le chevaine, le carassin.

De même les carnassiers sont tout simplement des poissons qui  se nourrissent de proies vivantes, les pêcheurs y regroupent brochet, sandre, perche, silure, black-bass. La truite bien que se nourrissant aussi de proies vivantes est souvent traitée à part dans les livres et magazines de pêche.

Poissons bleus : maquereau, sardine, chinchard, anchois, qui ont des reflets bleus argentés sont appelés poissons bleus.

Poisson rouge : c'est le nom que l'on donne au carassin doré.

Poissons de roche : en Méditerranée, on désigne sous cette appellation les poissons qui se pêche près des rochers comme la girelle, rouget, sarran, gobie, rascasse, ...

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site